Bousculade meurtrière à Houston: Travis Scott se dit "absolument dévasté"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le rappeur américain Travis Scott sur la scène de l'Astroworld, le 9 novembre 2019, à Houston, au Texas - SUZANNE CORDEIRO © 2019 AFP
Le rappeur américain Travis Scott sur la scène de l'Astroworld, le 9 novembre 2019, à Houston, au Texas - SUZANNE CORDEIRO © 2019 AFP

Peu après la bousculade meurtrière qui a causé la mort de huit personnes, pendant le festival Astroworld, vendredi soir à Houston au Texas, le rappeur américain Travis Scott s'est dit "absolument dévasté", dans un communiqué publié samedi. C'est lui qui a lancé le festival Astroworld en 2018, et l'a baptisé d'après le titre d'un de ses albums. C'est lui également qui se trouvait sur scène au moment du mouvement de panique.

Dans le communiqué qu'il a publié peu après l'événement, Travis Scott, lui-même originaire de Houston, a indiqué qu'il comptait "collaborer avec les habitants de la ville, pour apaiser et soutenir les familles qui en ont besoin". Il assure également son intention d'assister la police dans son travail.

"La police de Houston a mon total soutien, tout au long de l'enquête sur ce tragique accident", écrit-il dans un communiqué publié sur Twitter samedi.

Le rappeur a également publié sur Instagram un message vidéo, dans lequel il apparaît très affecté, et adresse ses "prières à ceux qui sont morts, la nuit dernière".

"Honnêtement, je suis juste dévasté… Je n'aurais jamais pu imaginer que quelque chose comme ça se produise", livre-t-il, indiquant "Nous travaillons actuellement a essayer d'identifier les familles, pour leur apporter assistance, dans cette période difficile".

La police de Houston a annoncé l'ouverture d'une enquête pour déterminer les causes de cette tragédie, précisant qu'elle examinait notamment les séquences vidéo de la soirée.

Boissons et drogues

Selon le quotidien The Houston Chronicle, Travis Scott a arrêté à plusieurs reprises son concert en voyant des spectateurs en difficulté près de la scène. "Je ne pouvais pas imaginer la gravité de la situation", plaide le rappeur dans sa story sur Instagram.

876450610001_6280676819001

Vers 21 heures locales, la foule du festival a commencé à se presser vers le devant de la scène, provoquant un début de panique et de premiers blessés, puis les gens se sont mis à tomber, à perdre conscience, ce qui a généré un mouvement de panique supplémentaire, ont rapporté les autorités dans la nuit de vendredi à samedi.

Raul Marquez, 24 ans, raconte avoir vu beaucoup de boissons et de drogues consommées durant le concert:

"Il se sont excités et étaient juste en train de danser, et puis tout a dégénéré et ils ne pouvaient plus respirer, certains perdaient connaissance ici et là", ajoutant "certains s'en fichaient, les piétinaient, c'était fou".

Le maire de Houston, Sylvester Turner, a déclaré à la presse samedi après-midi qu'il y avait huit morts, âgées de 14 à 27 ans, et que 25 personnes avaient été transportées à l'hôpital, 13 s'y trouvant toujours.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles