Les bourses chutent après l’annonce de la mutation du Covid-19 en Angleterre

·1 min de lecture

Sans surprise, les bourses dévissent en réaction à la nouvelle mutation du Covid-19 active en Angleterre et ses conséquences sur les échanges. Les suspensions des arrivées par train et par avion en Angleterre ont eu leurs effets sur les valeurs liées aux transports de Tokyo à New York, en passant par Paris.

Entrée en vigueur lundi minuit, le gel des arrivées de voyageurs en provenance du Royaume-Uni a eu son effet sur les bourses asiatiques dès l'ouverture. Avec un recul des indices Nikkei à Tokyo et Hang Seng à Honk Kong.

L'aérien particulièrement touché

Mais c'est en Europe, que la volatilité a été la plus grande sur les marchés. Les autorités ont eu beau souligner que rien ne prouvait la résistance de la nouvelle souche au vaccin, les valeurs du secteur aérien ont été particulièrement frappées, avec les nouvelles restrictions de voyages imposées.

Air France KLM a plongé de 4,16 % à la clôture à Paris. Idem pour l'avionneur européen Airbus et Aéroports de paris qui dévissaient fortement. Pas de quoi doucher les espoirs suscités par les campagnes de vaccination s'empresse de souligner un porte-parole d'Air France qui suit de près l'évolution de la situation sanitaire.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'accord enfin trouvé pour un plan d'aide à l'économie, y compris le secteur aérien n'aura pas eu l'effet escompté tant l'incertitude sanitaire a repris le dessus. Delta Airlines, Amercian Airlines et United Airlines voient leur valeur reculer à l'ouverture.