La Bourse de Paris a fini la semaine sur une note positive

La Bourse de Paris a fini la semaine sur une note positive vendredi, sans reconquérir les 7.000 points avant une semaine prochaine chargée en raison du début de la saison des résultats d'entreprises en Europe.

L'indice vedette CAC 40 a terminé la séance en hausse de 0,63% à 6.995,99 points après un trou d'air de 1,86% la veille, qui a rompu avec l'euphorie de début d'année marquée jusqu'alors par 11 clôtures dans le vert sur 13 séances.

Les inquiétudes sur l'économie américaine ont fait flancher jeudi les marchés mondiaux qui restent focalisés sur l'inflation que les banques centrales américaine et européenne cherchent depuis l'an dernier à contrecarrer en remontant leurs taux directeurs.

Si la séance marquait "une pause à ce début d'année très positif", vendredi "est une séance d'équilibre" et de "transition" avant des publications de résultats "très attendus" la semaine prochaine, expliqué à l'AFP Christopher Lhuillier, responsable du conseil expert chez Milleis, qui note toutefois que le secteur européen du luxe reste recherché.

Alors que les banquiers centraux des deux côtés de l'Atlantique restent fermes dans leurs discours, et "ne montrent aucune volonté de dévier de leur cap restrictif", "les investisseurs ont éliminé le risque de leurs stratégies et il est probable qu'il ne reviendra que grâce à de bons chiffres trimestriels et, surtout, à des perspectives optimistes des entreprises dans les prochains jours", affirme Konstantin Oldenburger, analyste chez CMC Markets.

Outre les publications des premiers bilans, des indicateurs macroéconomiques viendront alimenter les séances avec, dès lundi, la confiance des ménages de janvier en zone euro avant les estimations des indicateurs avancés PMI mardi et la première estimation du Produit intérieur brut du quatrième trimestre aux Etats-Unis jeudi.

Offensive sur la défense

Les titres de Thales (+1,91% à 120,25 euros), Safran (+1,73% à 129,42 euros) et Airbus (+1,71% à 118,92 euros) ont profité de la hausse prévue du budget des armées françaises à 400 milliards d'euros sur la période 2024-2030, annoncé par Emmanuel Macron. Dassault a, au contraire, lâché 1,56% à 34,29 euros.

Semaine productive pour Pierre et Vacances

L'action du groupe Pierre et Vacances, numéro un européen des résidences de loisirs, a fini vendredi en hausse de 8,86% (à 1,45 euro), avec une progression de 20,8% sur la semaine. L'entreprise a publié mardi un chiffre d'affaires conforme aux objectifs au premier trimestre de son exercice décalé 2022/23, de 352 millions d'euros, soit une hausse de 12% sur un an.

Euronext CAC40

ys/kd/nth