La Bourse de Paris reconquiert les 7.000 points avant une avalanche de données

La Bourse de Paris a reconquis les 7.000 points lundi, se préparant à une avalanche de résultats d'entreprises et d'indicateurs économiques qui devraient animer le marché le reste de la semaine.

L'indice vedette CAC 40 a avancé de 0,52% soit 36,03 points à 7.032,02 points. Après une ouverture en petite hausse, la place parisienne a accéléré dans le sillage de la tendance positive à Wall Street. Vendredi, elle avait gagné 0,63%, limitant ses pertes sur la semaine à 0,39%. Depuis le début de l'année, l'indice parisien a gagné un peu plus de 8%.

Les investisseurs sont toutefois "dans une position attentiste", "on peut sentir un léger moment d'accalmie" avant que la saison des résultats d'entreprises batte son plein ces prochains jours et à l'approche des réunions des banques centrales américaine (Fed) et européenne (BCE), tempère Céline Weill-Alliel, cogérante chez Uzès Gestion.

"Le marché attend des résultats du 4e trimestre qu'ils confirment son optimisme", précise-t-elle à l'AFP.

Une kyrielle de résultats d'entreprises est attendue aux Etats-Unis, comme ceux de Microsoft mardi et de Tesla mercredi. Le numéro un mondial du luxe et plus grosse capitalisation européenne LVMH donnera le coup d'envoi des résultats annuels au sein du CAC 40, jeudi après la clôture.

Dans le courant de la semaine, plusieurs données macroéconomiques pourraient également faire bouger les marchés, à l'instar des indicateurs avancés PMI des deux côtés de l'Atlantique, le climat des affaires en Allemagne, le chiffre préliminaire de la croissance américaine pour le dernier trimestre et l'indicateur américain (PCE) d'inflation.

Sur le plan de la politique monétaire, les opérateurs de marché tablent sur un ralentissement dans la hausse des taux directeurs de la Fed lors de sa prochaine réunion prévue les 31 janvier et 1er février.

Au moment où la Banque centrale européenne (BCE) s'apprête à de nouveau relever ses taux lors de sa prochaine réunion de politique monétaire début février pour faire baisser l'inflation, le superviseur allemand du secteur financier (Bafin) a averti que certaines banques du pays seraient menacées en cas de nouvelle hausse marquée des taux d'intérêt.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, doit s'exprimer lundi après la clôture des marchés européens.

La longueur d'avance des valeurs cycliques

Le géant des centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield a enregistré la plus forte hausse du CAC 40 (+4,72% à 58,37 euros). Sur le SBF 120, un autre acteur des centres commerciaux, Klépierre, est monté de 2,54% à 23,37 euros et le groupe immobilier Icade a gagné 3,05% à 44,62 euros.

L'industrie du luxe a été soutenue par l'amélioration des perspectives de la demande en Chine avec les congés du Nouvel An lunaire: LVMH a pris 0,68%, Kering 1,07% et Hermès 0,92%.

Euronext CAC40

pan/ref/er