La Bourse de Paris hésite sur la direction à prendre

figaro.fr, Le, agence, AFP
/ © Brendan McDermid / Reuters/REUTERS

La Bourse de Paris a ouvert parfaitement stable jeudi matin, les investisseurs évitant de se prononcer alors que la mise en oeuvre de la réforme fiscale ainsi qu’une potentielle fermeture des administrations aux Etats-Unis suscitait toujours des interrogations.

L’indice CAC 40 gagnait 0,004% dans les premiers échanges à 5.374,57 points. La veille, il avait déjà fini sur une note stable (-0,02%).

Wall Street a pour sa part terminé en ordre dispersé.

«Les indices européens devraient ouvrir sans réelle tendance dans le sillage de la clôture des indices américains, les investisseurs étant quelque peu fébriles avant une potentielle fermeture des administrations américaines et la publication des chiffres de l’emploi américain demain (vendredi)», ont relevé dans une note les experts de Mirabaud Securities Genève.

Le Congrès américain a jusqu’à vendredi soir pour voter des crédits fédéraux et éviter une fermeture des administrations, un «shutdown» que la majorité républicaine exclut absolument.

Mercredi, «les marchés boursiers européens ont bataillé pour trouver une direction et même s’ils ont fini la journée en baisse, ils ont réussi à clôturer bien au-dessus de leurs plus bas de séance», a résumé pour sa part Michael Hewson, un analyste de CMC Markets, estimant que le rebond des valeurs technologiques à Wall Street devrait tirer l’indice parisien à la hausse ce jeudi.

La prudence restait toutefois de mise sur le marché alors que les investisseurs gardent un oeil sur la mise en place de la réforme fiscale américaine et attendent vendredi le rapport sur l’emploi américain pour le mois de novembre.

«Les législateurs américains essayent de fusionner les deux versions différentes de cette réforme récemment adoptée en un seul texte sur lequel les deux chambres peuvent s’entendre», a expliqué M. Hewson.

Du côté des indicateurs, la production industrielle allemande a déçu les attentes en se repliant de nouveau en octobre, de 1,4%, par rapport au mois précédent, selon des (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Natixis AM : la zone euro à privilégier plutôt que les États-Unis en 2018
Nouvel exemple de falsification des comptes
Voitures électriques: la route est encore longue
Elior dévisse une nouvelle fois après ses comptes annuels
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Bourse

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages