La Bourse de Paris finit bien orientée

La Bourse de Paris clôture en hausse

Paris (AFP) - La Bourse de Paris a terminé en légère hausse mercredi ("0,19%), profitant des premières annonces autour de la réforme fiscale de l'administration Trump et de nombreux résultats d'entreprises pour consolider ses gains des derniers jours.

L'indice CAC 40 a gagné 10,00 points à 5.287,88 points, signant un nouveau plus haut en clôture depuis janvier 2008, dans un volume d'échanges élevé de 4,5 milliards d'euros. La veille, il avait fini en petite progression de 0,17%.

La cote parisienne, après avoir ouvert en léger repli, n'a cessé d'osciller autour de l'équilibre une bonne partie de la séance, avant de retrouver un peu de vigueur dans le sillage des annonces du secrétaire au Trésor américain.

"Tout le monde attend quelques nouvelles sur la réforme fiscale américaine", a résumé à l'AFP Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale de Oddo Securities, les investisseurs anticipant "plutôt des mesures favorables au marché pour les entreprises cotées aux Etats-Unis".

Sans entrer dans les détails de la future réforme, dont l'annonce officielle devrait intervenir après la clôture des Bourses européennes, le secrétaire au Trésor Steve Mnuchin a confirmé mercredi que le taux d'imposition des entreprises américaines allait passer à 15%, au lieu de 35% actuellement.

Plus généralement, la cote parisienne marquait une petite pause depuis deux jours, après sa forte appréciation de lundi consécutive au premier tour de l'élection présidentielle française, qui l'a vue bondir à des plus hauts depuis janvier 2008.

"Le marché a très bien réagi parce qu'il pense que probablement Emmanuel Macron deviendra président et pas Marine Le Pen", même s'il faut s'attendre à "avoir un peu de volatilité jusqu'au 8 mai prochain", en fonction des micro-annonces politiques qui seront faites dans l'entre-deux-tours.

"Le vrai soulagement (pour les marchés) interviendra lorsqu'on sera fixé sur le sort de la présidentielle française avec ensuite comme prochaine échéance", celle de la constitution d'une majorité parlementaire", a complété M. Jacoby.

Du côté des indicateurs, le gouvernement allemand a très légèrement relevé sa prévision de croissance pour 2017, à 1,5% contre 1,4% auparavant tandis qu'en France, le moral des ménages est resté stable en avril.

Sur le front des valeurs, la séance a été de nouveau animée par de nombreux résultats d'entreprises.

Kering a pris la tête du CAC 40 ("9,74% à 284,40 euros), dopé par un bond de 31% de ses ventes au premier trimestre à 3,57 milliards d'euros, grâce à une croissance à deux chiffres dans toutes ses activités.

Dassault Systèmes a été en revanche pénalisé (-5,85% à 79,70 euros) par un bénéfice net en baisse de 5% au premier trimestre, à 85 millions d'euros.

Bic a plongé pour sa part de 10,26% à 108,50 euros, plombé par des résultats en recul au premier trimestre.

PSA a finalement terminé dans le vert (+0,29% à 19,01 euros), profitant d'un chiffre d'affaires au premier trimestre en progression de 4,9% grâce au dynamisme de sa filiale d'équipement Faurecia (-0,26% à 44,14 euros), malgré un effondrement de ses volumes de ventes de 45,6% en Chine et Asie du Sud-Est.



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages