La Bourse de Paris accroît ses gains avant l'inflation américaine

La Bourse de Paris gagnait encore du terrain jeudi pour se rapprocher des 7.000 points, anticipant un fléchissement de l'inflation américaine qui fait espérer aux investisseurs que la Réserve fédérale (Fed) réduise prochainement l'amplitude de ses hausses de taux.

A 10H35, l'indice vedette CAC 40 poursuivait sa progression (+0,78%) à 6.978,02 points. La cote parisienne a fini en hausse de 0,80% mercredi, sa sixième progression sur les huit séances de 2023.

Statistique clé de cette semaine boursière, l'indice des prix à la consommation (CPI) de décembre aux Etats-Unis est attendu à 14H30 et "pourrait faire pencher la balance dans un sens ou dans l'autre" sur le marché, prévient Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

L'inflation CPI, mesure qui fait référence, devrait tomber à 6,5% par rapport à décembre 2021, contre une hausse de 7,1% entre novembre 2021 et novembre 2022, selon le consensus de MarketWatch. Mais c'est plus précisément l'évolution des prix hors alimentation et énergie qui sera scrutée à la loupe, ainsi que les commentaires des responsables de la Fed.

Depuis l'indice ISM, qui a fait état d'une contraction de l'activité dans les services en décembre aux Etats-Unis, et le ralentissement de la hausse des salaires horaire, le marché estime que ces données laissent anticiper une temporisation de la Fed dans sa volonté de remonter ses taux d'intérêt directeurs, contrairement aux messages envoyés par les banquiers centraux.

Les investisseurs penchent désormais pour un relèvement de 25 points de base des taux de la Fed le mois prochain, un mouvement moins fort que le précédent.

En décembre, les taux avaient été relevés de 50 points de base, dans la fourchette de 4,25 à 4,50%, leur niveau le plus élevé depuis 2007. Cette hausse forte marquait cependant un ralentissement par rapport aux réunions précédentes, lors desquelles le comité de la Fed avait eu recours à des hausses de trois quarts de points, une première depuis 1994.

En 2023, "l'inflation devrait refluer de part et d'autre de l'Atlantique mais elle restera au-dessus des objectifs des banques centrales", souligne Eliana de Abreu, directrice des gestions de Crédit Mutuel Asset Management.

Perspectives dégradées chez Ubisoft

L'éditeur français de jeux vidéo, "déçu" par ses récentes performances malgré la sortie de jeux majeurs, a révisé ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'exercice 2022-2023 avec des ventes en baisse "de plus de 10%" par rapport à l'année précédente en raison du contexte de "détérioration des conditions macroéconomiques". L'action dévissait de 18,41% à 19,48 euros à 10H30.

TotalEnergies démarre la plus grande usine de biogaz

Le groupe (+1,11% à 59,44 euros) a annoncé la mise en service près de Pau (Pyrénées-Atlantique) de la plus grande usine de biogaz de France, alimentée principalement pour l'instant avec des rebuts de la transformation du maïs.

Worldline finalise une acquisition

Le groupe de services de paiement (+0,89% à 40,88 euros) a annoncé avoir finalisé l'acquisition d'une participation de 40% dans Online Payment Platform, un prestataire de services de paiement en ligne néerlandais qui offre une solution de paiement dédiée à plus d'une centaine de places de marché et de plateformes.

Euronext CAC40

pan/mdz/spi