En Bourgogne, pourquoi ces vignes étaient ainsi illuminées en pleine nuit

bourgogne

VIGNES - Des images étonnantes. En Côte-d’Or (Bourgogne), face aux températures négatives dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 avril, les viticulteurs ont dû protéger leurs vignes du gel inhabituel en cette période de l’année.

Résultat, des centaines de personnes ont été mobilisées dans le département pour allumer et surveiller des feux de paille et braseros (à voir en images ci-dessous). Le but? Protéger les bourgeons des vignes des effets du gel.

Si les braseros permettent d’élever la température, les bottes de paille enflammées servent elles à faire un écran de fumée avant l’arrivée du soleil au matin.

“Là, on atteint des températures négatives, le bourgeon va être pris dans le gel. Si les rayons du soleil arrivent, il va y avoir un effet loupe qui va griller le bourgeon”, détaille à France 3 Bourgogne Franche-Comté Thiébault Huber, président de la confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne. 

Tout l’art de cette technique consiste donc à faire un maximum de fumée en aspergeant la paille d’eau, afin de la maintenir humide.