Bourgogne : le pain d’épices, une véritable fierté locale

Les territoires français regorgent de merveilles et la Bourgogne ne fait pas exception. À Dijon (Côte-d'Or), le pain d’épices est à l’honneur. Dans la boutique Mulot et Petitjean, les clients raffolent des petites gourmandises, notamment des nonnettes. "Ce sont des petits pains d’épices de formes rondes, généralement fourrés de confiture. Les petits-enfants retrouvent ici la boutique où la mamie venait avant", raconte Nadine Merlin, vendeuse dans le magasin. Cette entreprise a un long héritage familial de 225 ans. Catherine Petitjean en est désormais à sa tête depuis que son père, Louis, lui a cédé les rênes il y a 23 ans. "Il m’a fait confiance, et la confiance des parents est importante. Il m’a laissé décider, et je me prépare désormais à laisser l’entreprise à ma fille". Une moutarde au pain d’épices Mais pour ces nonnettes, la recette reste bien sûr mystérieuse, et leur préparation totalement artisanale. "C’est moulé à la main, graissé à la main, enfourné puis défourné à la main. On fait tout à l’ancienne", se réjouit Emmanuel Logerot, ouvrier pour la maison Mulot et Petitjean. Une autre fierté locale est la moutarde de pain d’épices fabriquée par le maitre moutardier Fabrice Allegre, dans le métier depuis 30 ans. "On a fait quelques essais avant de trouver le mariage adéquat", s’amuse-t-il. Marc Desarmenien, dirigeant de la moutarderie Fallot conclut : "elle est d’une belle couleur or, ambrée, et les ingrédients s’harmonisent parfaitement sur une base de moutarde à l’ancienne".