Gilets jaunes: affrontements au centre de Bourges

LExpress.fr
À Rouen, Pau, Marseille, Toulon ou Toulouse, ils ont été frappés ou insultés par des manifestants.

Après un début de journée dans le calme, des tensions sont apparues en début d'après-midi à Bourges, la préfecture du Cher où des milliers de gilets jaunes se rassemblent ce samedi pour "l'acte 9" du mouvement. 

À 15h, la préfecture annonçait que plus de 4700 personnes restaient sur l'itinéraire officiel, mais que 500 autres avaient réussi à rejoindre le centre-ville, dans le périmètre qui était interdit de manifestation.  

LIRE AUSSI >> Gilets jaunes, acte 9: premiers affrontements à Paris après un défilé calme 

Les manifestants ont commencé à converger dans le calme dès 9h vers la place Séraucourt, un vaste espace près du centre où ils ont été autorisés à se rassembler, installant un brasero, des stands pour distribuer café et brioche aux nouveaux arrivants. Des cahiers de doléances ont été mis à disposition. La préfète du Cher a interdit tout rassemblement au centre-ville, mais elle a permis une déambulation "pacifique" autour de la ville.  

Déjà 17 interpellations

C'est la première fois depuis le début du mouvement que des leaders nationaux du mouvement appelaient à se rassembler dans cette ville. Il s'agit de "démontrer notre unité au centre de la France", explique Priscillia Ludosky, une figure des gilets jaunes. 

LIRE AUSSI >> Gilets jaunes: à quoi s'attendre pour l'acte 9? 

En marge de la manifestation, 17 personnes ont été interpellées de façon préventive. Sept d'entre elles l'ont été aux premières heures de la matinée, dans une voiture dans laquelle les forces de l'ordre ont retrouvé des billes métalliques, susceptibles de servir de projectiles. Elles ont été placées en garde à vue. 

Manifestation principale dans le calme

La préfète du Cher, Catherine Ferrier, a pris des dispositions pour fermer les musées, jardins et bâtiments publics de la ville pour la journée. Vers 15h, le cortège principal arrivait à la gare de Bourges, où les journalistes du Berry républicain parlent d'une "foule impressionnante". 

"On attend des mesures concrètes, les annonces de Macron ce sont des m...Lire la suite sur L'Express.fr

VIDÉO. Un journaliste blessé par un tir policier

Toulouse: ils lancent un "blocage économique" à un péage

Emmanuel Macron: sa lettre aux Français

ISF, RIC: ce qu'il faut retenir de la lettre de Macron