Bouquetins du Bargy, route du Rhum et Twitter : l’actu des sciences en ultrabrèves

JEAN-PAUL CHATAGNON / BIOSPHOTO / BIOSPHOTO VIA AFP

Au sommaire des ultrabrèves du 3 novembre 2022 : les tensions autour de l’abattage d’une population de bouquetins dans le massif du Bargy se poursuivent, à la découverte de l’un des favoris de la Route du Rhum 2022 ou encore la fin de la certification gratuite sur Twitter.

L'actualité scientifique du 3 novembre 2022 c'est :

En biodiversité : Abattage des bouquetins du Bargy : retour sur dix ans de polémique.

  • Dans le massif du Bargy, 61 bouquetins ont été abattus en raison du foyer de brucellose présent dans cette population.

  • La préfecture a évoqué le risque que fait courir cette maladie sur la santé humaine et celle des troupeaux domestiques.

  • Mais certains scientifiques jugent l'abattage inutile, voire contreproductif.

En fondamental : Route du Rhum : la course au large, une affaire d'ingénieurs.

  • La 12ème édition de la Route du Rhum, course mythique qui part de Saint-Malo vers la Guadeloupe, commencera le 6 novembre 2022.

  • Sciences et Avenir a pu découvrir l'un des favoris de cette course transatlantique : le maxi-trimaran de 16 tonnes "Banque Populaire XI".

  • Il s'agit de l'un des voiliers les plus rapides du monde.

En web : Twitter à l'ère d'Elon Musk : payer pour être certifié.

  • Cela fait une semaine qu’Elon Musk a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars et des changements importants se font déjà sentir.

  • Le nouveau patron du réseau social a annoncé que la certification d’un compte sera désormais payante avec un abonnement de 8 euros par mois.

  • Ce changement est censé lutter contre les spams et les bots, mais il ne semble pas convaincre les utilisateurs.

En politique : Crise de la pédiatrie : le gouvernement fait un pas vers les soignants.

  • Comme dans tout le reste de l’Hôpital public, les services pédiatriques font face à une pression considérable en raison de manque de moyens et de personnels.

  • Le ministre de la santé, François Braun, a annoncé des mesures pour faire face à cette crise, avec un montant total d'environ 400 millions d'euros.

  • Bien que saluées par les soignants, ces mesures ne parviennent pas à convaincre car il s’agit pour eux de mesures à court terme qui ne s’attaquent pas aux problèmes structurels.

En pollution : Des niveaux de pollution "dangereux" à Delhi dus aux brûlages agricoles.

  • Aujourd'hui, N[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi