Bouleversante, Clara Luciani annonce une triste nouvelle à ses fans : « Protégez vos vieux »

·1 min de lecture

Clara Luciani est en deuil. Si elle parle très peu de sa vie privée sur les réseaux sociaux, la chanteuse de 28 ans a dérogé à la règle, ce mardi 2 février, pour annoncer une triste nouvelle à ses abonnés. La jeune femme a récemment perdu son grand-père, surnommé "Pépé Jeannot" : "Ceux qui me suivent ici depuis longtemps ont sans doute dû se rendre compte que tout post était auréolé d’une pudeur que je pourrais qualifier de 'sicilienne' parce qu’elle m’a été insufflée par toute une partie de ma famille qui sont les maîtres dans l’art des timides dissimulations et des aveux muets. Aujourd’hui cependant, je retire mon voile et j’ose écrire ici : Pépé Jeannot nous a quitté", a-t-elle écrit.

L'interprète de La Grenade a ensuite souhaité alerter sa communauté sur les risques liés à la Covid-19, qui touche essentiellement les personnes âgées : "Si je déroge à la règle, c’est que j’ai espoir que ce terrible événement puisse vous faire réaliser que ce virus est réel. N’attendez pas qu’il vous vole un être précieux avant de vous en rendre compte. Protégez vos vieux, sans eux le monde est un monde sans histoire", a-t-elle conseillé à ses 299.000 abonnés.

Visiblement très attachée à son grand-père, Clara Luciani a souhaité lui rendre hommage dans sa story Instagram, dans laquelle elle a posé un dessin de "Pépé Jeannot" accompagné de quelques notes de sa chanson Dors, dont les paroles ont une toute autre résonance depuis la mort de cet être cher. Elle a également partagé une courte vidéo (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Isabelle Camus et son fils Joalukas : leur complicité fait plaisir à voir
VIDEO - "Une politique à la petite soirée" : Emmanuel Macron pas épargné
Tristane Banon indignée par Gabriel Matzneff : "Pauvre vieux monsieur, comme vous me dégoûtez"
"Le Grand Restaurant" de Pierre Palmade : 5 choses à savoir sur sa fiction alléchante
VIDÉO - Thierry Olive (L’amour est dans le pré) agressé à la hache : son récit glaçant