Des bouchons d’oreille pourraient coûter des milliards à un fournisseur de l’armée américaine

PHOTO JOHN MOORE/Getty Images via AFP

3M, propriétaire entre autres des marques Scotch et Post-it, se retrouve en pleine tempête à cause de bouchons d’oreille. “Ce contrat dérisoire avec l’armée américaine risque fort de devenir une épine dans le pied du géant industriel”, suggère le Wall Street Journal.

Selon le quotidien américain, une action en justice réunissant 107 000 soldats et peut-être 127 000 autres, dénonce les dégâts provoqués par des bouchons défectueux, dont des acouphènes. Les visites médicales de l’armée, qui incluent des tests auditifs, ont permis de documenter ces problèmes.

Les négociations vont commencer le mois prochain entre 3M et les représentants des soldats. La firme installée dans le Minnesota, dont le chiffre d’affaires s’élevait à plus de 35 milliards de dollars en 2021, pourrait être amenée à s’acquitter de milliards de dollars en réparations et frais de justice.

Les bouchons d’oreille avaient été vendus à l’armée américaine pour 7,63 dollars l’unité. Ils se présentaient sous la forme d’un “double bouchon”, l’un vert censé bloquer totalement le bruit, l’autre jaune conçu pour laisser filtrer le son de la voix tout en protégeant contre les bruits de tirs ou d’explosions.

Clause de protection

La question est désormais de savoir si les dommages subis par les soldats sont le fait d’un matériel défectueux ou d’une mauvaise utilisation. “Le fabricant affirme que ses bouchons d’oreille sont efficaces lorsque les soldats sont formés à leur utilisation et les emploient conformément à l’usage prévu”, explique le Wall Street Journal.

“3M invoque également la clause de protection des fournisseurs de l’État. Selon cette disposition, la responsabilité d’une entreprise ne peut être engagée pour la fabrication d’un produit commandé par le gouvernement.”

En juillet 2018, le gouvernement américain avait déjà poursuivi 3M qu’il accusait d’avoir vendu ces bouchons sans mentionner les défauts dont le groupe avait connaissance. Les poursuites avaient été abandonnées après un règlement à l’amiable de 9,1 millions de dollars.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles