Bouches-du-Rhône : Après l'incendie industriel, une « situation sanitaire stabilisée » à Saint-Chamas

·1 min de lecture

POLLUTION - Le feu couve toujours sous les déchéts de ce centre de recyclage où un incendie s'est déclaré le 26 décembre dernier, générant une importante pollution atmosphérique

L’incendie d’un centre privé de recyclage de déchets situé à Saint-Chamas, dans les Bouches-du-Rhône, devrait être définitivement éteint dans quelques jours et la situation sanitaire est « pour l’heure stabilisée », a annoncé mercredi la préfecture dans un communiqué.

« L’achèvement des opérations de déconstruction du bâtiment, permettant de consacrer l’extinction définitive de l’incendie, a été décalé de quelques jours », a-t-elle indiqué.

Les opérations d’extinction définitive commencent ce jeudi

« Une large partie du bâtiment est néanmoins d’ores et déjà démolie et accessible et va être noyée », selon la même source, qui précise que « les opérations d’extinction définitive (opérations de noyage) » seront amorcées ce jeudi.

De nombreux riverains se sont dits incommodés par des dégagements de fumée depuis le début de l’incendie, qui s’est déclenché le 26 décembre. Au plus fort du feu, la pollution a atteint 800 microgrammes de particules fines par mètre cube d’air à certaines heures de la journée, des niveaux comparables à ceux que connaît Pékin lors des pics de pollution.

« Santé publique France signale une baisse du nombre de signalements émis par les habitants et une absence (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marseille : Une enquête ouverte après des agressions liées au rappeur Koba LaD
Marseille : La fille de Didier Raoult porte plainte contre un proche de son père pour diffamation
Règlement de compte à Marseille : Mourir pour « un ter-ter à 2.000 dollars »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles