Bouches-du-Rhône : à Marseille, la traque du variant britannique du coronavirus s'organise

A Marseille (Bouches-du-Rhône), la ville est passée au peigne fin afin de traquer le variant du coronavirus. Les marins-pompiers inspectent notamment les eaux usées depuis le dimanche 10 janvier. "Dès qu'on va avoir des traces de ce variant dans les eaux usées, on va commencer à se dire qu'il faut tester tout le monde", explique l'un d'eux. Au moins huit cas positifs ont été détectés dans les quartiers du sud de la cité phocéenne. Les tests s'amplifient Les investigations et les tests s'amplifient. "On est capable de détecter quelle est la quantité de charge virale présente dans les eaux usées et on peut l'extrapoler par rapport à la population concernée par l'endroit où on a prélevé et savoir quel est le niveau de charge virale du secteur", détaille Maitre principal Éric, marin-pompier de Marseille et expert et coordinateur prélèvement analyse. A Marseille, chaque minute compte pour tenter d'enrayer la diffusion du variant britannique du coronavirus.