Boubacar Haïdara : « Les militaires maliens jouent leur dernière carte »

·1 min de lecture
Auteur de deux coups d'État en neuf mois, le colonel malien Assimi Goïta doit désormais mener la transition jusqu'aux élections de 2022.
Auteur de deux coups d'État en neuf mois, le colonel malien Assimi Goïta doit désormais mener la transition jusqu'aux élections de 2022.

Deux semaines après le putsch du 24 mai, le Mali tourne une nouvelle page de son histoire politique tumultueuse. Ce lundi, le colonel Assimi Goïta, chef de la junte, doit être investi président de la transition. Il succédera à Bah N'Daw, poussé à la démission à la suite d'un second coup de force des militaires. Le premier, le 18 août 2020, avait déposé l'ex-président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) contesté dans la rue par une coalition de partis d'opposition et d'associations née le 5 juin 2020 (M5). C'est dans ce vivier de vieux routiers de la politique malienne ? pour l'essentiel ?, qu'Assimi Goïta avait indiqué qu'il choisirait un nouveau Premier ministre. Son nom sera dévoilé peu après la prestation de serment de ce lundi. Mais tout indique que Choguel Kokalla Maïga pourrait ravir la primature. Ingénieur de formation, plusieurs fois ministre, ce fer de lance du M5 a vu sa cote de popularité s'envoler en un an.

La tâche qui incombe à l'exécutif est immense. En gros, il s'agit de faire beaucoup plus que ce que la junte a réalisé jusque-là? en moins de temps. Préparer la présidentielle de février 2022, répondre aux fortes demandes de sécurité et de justice sociale de la population, engager le dialogue avec la principale centrale syndicale (UNTM) qui a multiplié les mouvements de grève durant la transition. Ce vendredi, en pleines tractations avec la junte, Choguel K. Maïga a également eu un avant-goût de la complexité de la relation avec les partenaires étra [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles