Botulisme: l'asphyxie identifiée comme cause du décès de la malade morte après son intoxication

Botulisme: l'asphyxie identifiée comme cause du décès de la malade morte après son intoxication

Près d'une semaine après la mort d'une femme de 32 ans en Île-de-France, intoxiquée après avoir mangé des sardines en conserve dans un restaurant bordelais, le rapport provisoire d'autopsie conclut à la mort par asphyxie pouvant être due à une intoxication à l'acide botulique, a appris ce lundi BFMTV auprès d'une source judiciaire.

Toutefois, les analyses toxicologiques sont en cours et pourront venir définitivement confirmer cette analyse, toujours selon cette même source.

Une enquête préliminaire ouverte

En réaction à ce drame, le parquet de Bordeaux a décidé d'ouvrir vendredi une enquête préliminaire pour des chefs de blessures involontaires, homicide involontaire, mise sur le marché de denrées préjudiciables à la santé et de vente de denrées corrompues ou toxiques.

L'enquête a été confiée conjointement à la police judiciaire de Gironde, à l'Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP) et à la Direction départementale de la protection des populations (DDPP).

Selon un dernier bilan de l'Agence régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine vendredi, 15 cas ont été détectés en France après avoir mangé dans ce restaurant. Parmi eux, 11 ont été hospitalisés, dont huit France. Six sont toujours en réanimation au CHU de Bordeaux.

Les personnes touchées sont de sept nationalités différentes: américaine, canadienne, française, irlandaise, grecque et anglaise.

Article original publié sur BFMTV.com