Borsalino (W9) - Comment Delon et Belmondo ont fait de ce tournage un enfer !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Paramount Pictures
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En 1970, les deux acteurs sont les monstres sacrés du cinéma français. Et comme seules les montagnes ne se rencontrent pas, ils vont partager pour la première fois l’affiche dans Borsalino, de Jacques Deray. L’idée vient d’Alain Delon. Le tournage à Marseille est un enfer : par contrats d’avocats, il est précisé que les deux stars doivent prendre exactement le même nombre de coups de poing et apparaître un temps identique à l’image. Delon, qui produit le film, aura le dernier mot : il empêche Belmondo de voir l’affiche promotionnelle, sur laquelle le nom d’Alain Delon figure deux fois. Piqué au vif, Bébel fait un procès à la production en déclarant : "On m’a mis devant le fait accompli !" Retenant la leçon, l’homme trahi décide dorénavant de produire lui-même ses films. Les deux acteurs-producteurs ne s’adressent plus la parole…

À lire également

VIDEO - “Je vais partir”, Alain Delon très ému en recevant sa Palme d’honneur

La réconciliation ?

Il faudra attendre dix-huit ans pour que les stars jouent à nouveau ensemble. Ce film événement, intitulé 1 chance sur 2, est réalisé par Patrice Leconte et marque la réconciliation entre les deux seniors qui, à plus de 60 ans, s’affrontent à mains nues dans ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles