Bornes rapides sur autoroute : 35 nouvelles stations bientôt déployées

·1 min de lecture
Bornes rapides sur autoroute : 35 nouvelles stations bientôt déployées
![CDATA[]]

Il y a encore quelques années, trouver une borne de recharge sur autoroute relevait du parcours du combattant. Aujourd'hui, de nombreuses aires sont équipées, mais c'est un autre problème qui se pose : celui de l'encombrement des bornes.

À certaines périodes de l'année, certaines stations, comme la Ionity près de Metz, privilégiée par les vacanciers néerlandais, belges et allemands pour se rendre aux vacances dans les Alpes, sont littéralement prises d'assaut avec, à la clé, de longues heures d'attente avant de faire le plein d'électrons.

35 nouvelles stations

La solution, c'est évidemment le développement de batterie permettant de se recharger plus vite, mais aussi le déploiement de nouvelles stations de recharge.

Après l’annonce de la SANEF il y a quelques jours, c’est au tour d’APRR et AREA d’annoncer de nouvelles implantations de stations de recharge sur les autoroutes françaises. En effet, 35 stations supplémentaires vont être déployées d’ici la fin de l’année 2022.

Les 2 300 kilomètres d’autoroutes exploitées par APRR et AREA vont donc avoir le droit à de nombreuses nouvelles bornes rapides, des bornes installées par différents fournisseurs tels que TotalEnergies, Engie, Fastned et Demeter.

Toutes les aires équipées en bornes fin 2022

En moyenne, une ouverture de station toutes les deux semaines jusqu’à la fin de l’année est à prévoir. L’objectif est d'avoir l’intégralité des aires APRR et AREA équipées en bornes de recharge rapide avant l’année 2023.

Ces nouvelles stations seront pensées pour pouvoir être agrandies à l'avenir et permettront la recharge des véhicules ayant une remorque ou une...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles