Borne juge "paradoxal" que les oppositions refusent de participer au Conseil national de la refondation

Élisabeth Borne ce mercredi 31 août 2022. - SARAH MEYSSONNIER / POOL / AFP
Élisabeth Borne ce mercredi 31 août 2022. - SARAH MEYSSONNIER / POOL / AFP

"Paradoxal". C'est le mot choisi par Élisabeth Borne pour commenter le choix des différentes formations de gauche, du Rassemblement national et du parti les Républicains de ne pas participer au conseil national de la refondation (CNR), dont le lancement est prévu le 8 septembre.

"Dans la période actuelle où on fait face à des défis considérables (...), est-ce que c'est naturel de refuser la discussion avant même qu'elle n'ait commencé?", a notamment interrogé la Première ministre sur France Inter ce jeudi.

Élisabeth Borne a ainsi insisté sur l'importance de partager des "diagnostics" et des "objectifs", au delà des considérations partisanes.

Article original publié sur BFMTV.com