Lutte contre l'homophobie: Borne annonce la création d'un poste d'ambassadeur aux droits LGBT+

La Première ministre a également annoncé la création d'un fonds trois millions d'euros pour créer dix nouveaux centres LGBT+ en France et renforcer les 35 qui existent déjà.

Elisabeth Borne a annoncé ce jeudi la création d'un poste d'ambassadeur aux droits LGBT+. Il sera nommé avant la fin de l'année et il coordonnera l'action du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères pour la protection contre les discriminations et la promotion des droits LBGT+ dans le monde.

"Il défendra la dépénalisation universelle de l'homosexualité et de la transidentité", a-t-elle complété.

Cette création de poste répond au fait que "les droits LGBT+ ont été remis en cause dans le monde, notamment en Europe ces dernières années".

Élisabeth Borne s'exprimait lors d'une visite du centre LGBT+ (lesbien, gay, bi, trans) d'Orléans, à l'occasion du quarantième anniversaire de l'abrogation des discriminations entre les relations hétérosexuelles et homosexuelles introduites dans le Code pénal par le régime de Vichy.

Un fonds de trois millions d'euros

La Première ministre a également annoncé la création d'un fonds trois millions d'euros pour créer dix nouveaux centres LGBT+ en France et renforcer les 35 qui existent déjà. Ces centres sont des "portes d'entrée pour les personnes qui ne savent pas vers qui se tourner", explique-t-elle.

"Nous voulons qu'il y ait deux centres au moins dans chaque région de l'Hexagone et un centre au moins dans chaque région d'Outre-mer", précise Élisabeth Borne.

"Il reste encore des étapes à franchir" dans la lutte contre l'homophobie et "la bataille des mentalités n'est pas gagnée", conclut-elle.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "Ces gens-là élèvent leurs enfants" : Christophe Beaugrand recadre une ministre accusée d'homophobie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles