Boris Johnson prochain secrétaire général de l'Otan?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Boris Johnson, le 20 juillet 2022 à Londres.
via Associated Press Boris Johnson, le 20 juillet 2022 à Londres.

via Associated Press

ROYAUME-UNI - Après le 10 Downing Street, Boris Johnson bientôt en poste au siège de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord à Bruxelles? Le nom du Premier ministre britannique démissionnaire circule pour prendre le secrétariat général de l’Otan, après le départ prévu du Norvégien Jens Stoltenberg en septembre, selon les informations du journal britannique The Daily Telegraph. Malgré un avis plutôt favorable des Américains et des Ukrainiens, cette possible candidature ne pourrait pas convaincre tous les alliés.

Le dirigeant britannique, qui a démissionné le 7 juillet dernier après une série de scandales, est considéré par les membres de son parti comme le candidat adéquat pour prendre la tête de l’Alliance. Ils font valoir auprès du Telegraph la fermeté de Boris Johnson vis-à-vis de la Russie, qui a lancé une invasion de l’Ukraine fin février, et le soutien politique et logistique à Kiev.

Un “grand ami de l’Ukraine”, selon Zelensky

Selon le journal, les États-Unis plaideraient pour une candidature britannique plutôt que pour un candidat issu de l’Union européenne, si Jens Stoltenberg refuse de prolonger son mandat. De son côté, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a fait part mercredi soir de son espoir que Boris Johnson, un “grand ami de l’Ukraine”, ne disparaisse pas de la vie publique quand il aura quitté Downing Street.

Boris Johnson s’est rendu à deux reprises en Ukraine pendant son mandat. Boris Johnson “a incontestablement fait de bonnes choses pour nous et notre soutien à l’Ukraine est fantastique”, a, quant à lui, indiqué l’ancien chef de l’armée britannique Lord Dannatt, qui émet toutefois de fortes réserves sur une éventuelle nomination de l’ex-chef du Parti conservateur. “J’ai peur que ce soit les affaires personnelles, le manque d’intégrité, le manque de confiance”, qui handicape Boris Johnson, a-t-il détaillé au Telegraph. “Franchement, nous ne voulons pas que Boris Johnson ait l’air encore plus ridicule sur la scène internationale, a-t-il ajouté. Il est une honte nationale.”

La question du Brexit pourrait également être un frein à une nomination de Boris Johnson à la tête de l’Otan. En effet, le successeur de Jens Stoltenberg doit être élu à l’unanimité et au sein même du Parti conservateur on doute que Boris Johnson puisse obtenir les voix de dirigeants européens, tant les discussions âpres sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE ont laissé des traces.

Truss et Sunak finalistes pour succéder à Johnson

Le quotidien écossais The National explique de son côté que Boris Johnson n’en aurait pas fini avec la politique britannique. Alors qu’il quittera officiellement la tête du gouvernement début septembre quand son successeur sera choisi, Boris Johnson répéterait à Downing Street qu’il reprendra ses fonctions dans un an. D’autant plus qu’il garde des fidèles au sein du Parti conservateur. Ces derniers ont multiplié les efforts pour empêcher son départ.

La cheffe de la diplomatie Liz Truss et l’ex-ministre des Finances Rishi Sunak sont les deux finalistes pour succéder à Boris Johnson. Ils seront départagés par les quelque 200.000 membres du Parti conservateur avant une annonce des résultats début septembre. La patronne du Foreign Office est, pour l’heure, la grande favorite.

À voir également sur Le HuffPost: “Hasta la Vista, baby”: Boris Johnson se la joue “Terminator” pour son dernier show à la Chambre

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles