Boris Johnson se moque d'Extinction Rebellion, son père les soutient publiquement

Stanley Johnson, père de Boris Johnson, lors d'une mobilisation d'Extinction Rebellion à Londres en octobre 2019.

EXTINCTION REBELLION - Il n’y a pas qu’à Paris que les blocages exaspèrent les responsables politiques. En pleine semaine de mobilisation internationale lancée lundi 7 octobre, le mouvement écolo Extinction Rebellion a cette fois-ci subi les foudres du premier ministre britannique Boris Johnson.

Agacé par la paralysie de plusieurs ponts londoniens par des centaines d’activistes, Boris Johnson a ridiculisé des “croûtons récalcitrants”(uncooperative crusties), à l’occasion du lancement d’une biographie de Margaret Thatcher écrite par son ex-patron du Daily Telegraph, le journaliste Charles Moore.

“La sécurité ne voulait pas que je vienne ce soir parce que la route était pleine de vieux croûtons récalcitrants et autres manifestants de toute sorte jonchant le sol”, a raillé le chef d’État et ex-journaliste, selon le Guardian. “On m’a qu’il y avait des risques qu’on me lance des oeufs”, a-t-il ajouté.

Boris Johnson a livré aussi ce conseil aux militants actuellement dans les rues: “La meilleure chose pour l’éducation de ces habitants de bivouac sentant le chanvre qui recouvrent aujourd’hui Trafalgar Square et Hyde Park serait de stopper leur blocage de la circulation et d’acheter le merveilleux livre de Charles et d’en apprendre plus sur une vraie féministe, écologiste et révolutionnaire qui a changé favorablement le monde”, a-t-il déclaré, en référence à la “Dame de fer”.

En opposition avec le père

Pourtant, selon certaines apparitions du père de Boris Johnson dans des manifestations et sur des plateaux de télévision, il existerait un petit schisme familial entourant Extinction Rebellion.

Au cours des derniers jours, Stanley Johnson a été photographié ou interviewé alors qu’il arborait le badge du jeune mouvement de lutte contre les changements climatiques.

“Regardez qui se trouve avec nous à Londres”, a par exemple tweeté l’antenne d’Extinction Rebellion du quartier londonien de Stratford. L’homme portait aussi le même logo lors d’une interview télévisée en septembre,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post