Boris Becker condamné à deux ans et demi de prison pour fraude

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Boris Becker condamné à deux ans et demi de prison pour fraude
PHOTO / ADRIAN DENNIS / AFP.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un vrai revers pour Boris Becker. L’ancien champion de tennis “a été condamné vendredi 29 avril à deux ans et demi de prison pour avoir dissimulé des actifs et des prêts d’une valeur de 2,5 millions de livres sterling [3 millions d’euros] pour éviter de payer ses dettes”, rapporte la BBC.

La justice britannique a décidé de sa culpabilité concernant sa faillite personnelle après un prêt impayé de “plus de 3 millions de livres sterling [3,6 millions d’euros] sur sa propriété de luxe à Majorque, en Espagne et estimé que le plus jeune vainqueur de Wimbledon (17 ans en 1985) et six fois vainqueur du Grand Chelem n’avait “montré aucun remords ou reconnaissance de sa culpabilité”.

La juge Deborah Taylor lui a d’ailleurs rappelé, en référence à sa précédente condamnation pour fraude fiscale en Allemagne en 2002 : “Vous n’avez pas tenu compte de l’avertissement qui vous a été donné ni de la chance qui vous a été accordée d’une condamnation avec sursis. Et c’est une circonstance aggravante considérable.”

Une réputation en lambeaux

Début avril, l’ancien sportif allemand de 54 ans avait été jugé coupable par les jurés “de retrait de biens, de chefs de non-divulgation de biens et de dissimulation de dette”. Mais ils l’avaient acquitté de vingt autres chefs d’accusation, dont la non remise de ses trophées et médailles de tennis, “y compris deux de Wimbledon”.

L’avocat du champion avait fait valoir à la cour que “la ‘disgrâce' de la star du tennis avait réduit ‘sa réputation en lambeaux'”, explique le média public britannique. Il avait déclaré :

“Ces procédures ont entièrement détruit sa carrière et ruiné toute perspective de pouvoir percevoir un revenu.”

Pourtant, Boris Becker a empoché quelque 50 millions de dollars (47,4 millions d’euros) de gains au cours de sa carrière. Mais depuis qu’il y a mis fin et “en raison d’un divorce coûteux”, “ses revenus avaient considérablement diminué”. Depuis sa retraite en 1999, il commentait pour la BBC le tournoi de Wimbledon et, en 2013, s’était reconverti en entraîneur pour un autre champion, Novak Djokovic. “Au cours de leurs trois années de collaboration, Djokovic a remporté six titres du Grand Chelem.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles