Bordeaux : Le surcoût énergétique pour le réseau TBM pourrait entraîner une hausse tarifaire

Bordeaux : Le surcoût énergétique pour le réseau TBM pourrait entraîner une hausse tarifaire

TRANSPORTS - Lors de leur conférence de presse de rentrée, Keolis et Bordeaux Métropole ont notamment abordé la question de la facture énergétique qui pourrait se répercuter sur les tarifs en 2023

La facture énergétique s’annonce salée pour le réseau de transport de la métropole de Bordeaux TBM. Lors de la conférence de presse de rentrée, ce mardi, le directeur de Keolis Bordeaux, Pierrick Poirier, a annoncé « un surcoût de l’ordre de 20 à 25 millions d’euros » pour l’année 2023, en raison de la hausse du prix de l’électricité « qui a été multiplié par cinq ou six » et de celle du gaz « multiplié par trois ». Sur le réseau « l’énergie de traction représente 90 % des besoins en énergie » précise-t-il.

Cela va-t-il se ressentir sur les tarifs ? Rien n’est décidé pour le moment. Mais la vice-présidente de la métropole en charge des transports en commun, Béatrice de François, ne cache pas que cette option est sur la table, « après trois années sans hausse », précise-t-elle. « Je suis toutefois certaine que le président de la métropole demandera que cela reste plus que raisonnable, pas plus de 2 %, si augmentation il y a. » Verdict en mars prochain.

Le tram A ira à l’aéroport au printemps 2023

L’année 2023 sera marquée par un autre événement, plus positif celui-là, puisque l’élue a annoncé que l’inauguration de l’extension du tram A vers l’aéroport se fera au printemps prochain.(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Gironde : Une usine de valorisation des déchets en énergie devient l’une des plus « propres » d’Europe
Crise énergétique : Le plan de Bordeaux face à un surcoût de 20 millions d’euros
Bordeaux : « De la gare à la Garonne », le projet Canopia veut faire dans « la haute couture urbaine »