Bordeaux: la préfecture interdit une manifestation cyclonudiste

·2 min de lecture
Balade "cyclonudiste" à Rennes, le 13 septembre 2020 (AFP/Guillaume SOUVANT)

La préfecture de Gironde a interdit une "manifestation cyclonudiste pour le climat, la biodiversité et les libertés" prévue dimanche à Bordeaux, a-t-on appris samedi auprès des organisateurs et de la préfecture.

Dans son arrêté pris vendredi soir, cette dernière estime notamment que le fait que "les organisateurs ont annoncé que le port de vêtement serait facultatif" lors de la World naked bike ride Bordeaux 2021 et le fait que son horaire (14h00-18h00) "favorise une exposition au plus grand nombre" sont "de nature à caractériser le délit d'exhibition sexuelle en application de l'article 222-32 du code pénal".

Les organisateurs, dont le Mouvement naturiste, ont indiqué à l'AFP avoir déposé un référé-liberté contre cet arrêté, qui a été rejeté samedi soir par le tribunal administratif. D'après la préfecture, le tribunal a jugé que les autorités n'avaient pas fait "d'erreur manifeste" dans leur appréciation de la situation.

Les organisateurs appellent à un rassemblement de soutien dimanche à 14H00 au point de départ de la manifestation, le Parc Bordelais. "Nous ne manifesterons pas mais nous voulons quand même marquer le coup contre cette décision anormale. Tout est interdit aujourd'hui!", a indiqué à l'AFP Nicolas Guibert, représentant local du Mouvement naturiste.

Les participants devaient "rouler pour une vraie loi climat, la protection animale, la biodiversité et les libertés, la promotion des moyens de déplacements non polluants et la protection des cyclistes", selon les organisateurs.

Des centaines de "World naked bike ride" ont été organisées depuis 2001 dans une vingtaine de pays, d'après les organisateurs, qui expliquent dans un communiqué que "ces manifestations sont aussi l'occasion de célébrer la culture des corps libres".

"C'est ce qui gêne Madame la préfète qui pense que ce type de manifestation risque de provoquer des troubles à l'ordre public", affirment-ils.

Selon la préfecture, le récépissé délivré le 1er septembre aux organisateurs précisait que la manifestation "ne pourrait se dérouler qu'à la condition que les manifestants couvrent par un vêtement les parties sexuelles, ainsi que la poitrine pour les femmes" mais "les organisateurs confirmé leur intention de manifester nus".

bpe/cbn

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles