Bordeaux : nouveau tollé pour le maire Pierre Hurmic avec son "hommage" à Jacques Chaban-Delmas

·2 min de lecture

Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic a provoqué une polémique sur les réseaux sociaux après avoir évoqué le cumul des mandats de son prédécesseur Jacques Chaban-Delmas lors d'un hommage pour l'anniversaire de sa mort. 

Face à la polémique, Pierre Hurmic a préféré effacer son message. Mardi 10 novembre, le maire de Bordeaux a rendu hommage à son prédécesseur Jacques Chaban-Delmas, pour les 20 ans de sa mort, sur les réseaux sociaux. Ce message, loin d'être passé inaperçu, a allumé un incendie sur Twitter puisque l'édile écologiste y fait référence au cumul des mandats de l'ancien Résistant, qui a, en parallèle de ses activités de maire de Bordeaux, été notamment élu député, président de l'Assemblée nationale, nommé Premier ministre ou encore ministre de la Défense des Armées. «Hommage à Jacques Chaban-Delmas mort ce jour il y a 20 ans. Il a marqué l'histoire : celle de la Résistance, celle de la France, celle de Bordeaux où il a régné pendant 48 ans. Aujourd'hui les citoyens veulent des maires à plein temps, qui ne cumulent plus ni dans le temps, ni dans l'instant», avait écrit Pierre Hurmic avant de supprimer le message. «Rendre hommage à son prédécesseur et dire qu’on a changé d’époque peut, hélas, soulever des polémiques chez ceux qui en sont friands. J’ai donc décidé de ne pas alimenter une chronique vaine et j’ai retiré mon tweet», a-t-il indiqué le lendemain.

Hurmic reconnaît "une erreur"

Nicolas Florian n'a pas manqué d'égratigner son prédécesseur à la mairie de la capitale girondine sur cette sortie, jugeant son hommage «misérable». «On peut penser ce qu’on veut mais l’exprimer le jour de la date anniversaire du décès de Chaban c’est indigne».


Lire la suite sur Paris Match