Bordeaux : La mairie et le port planchent sur un déplacement des paquebots de croisière hors du centre-ville

tourisme - Une étude va être lancée pour permettre à ces paquebots de croisière de s’amarrer en aval du pont Chaban-Delmas

Il dit « comprendre les inquiétudes face à ce type de tourisme. » Pour sa part, il soutient « un tourisme sobre, privilégiant les modes doux, et respectueux de la biodiversité et de la qualité de l’air. » Bref, on l’aura compris, le maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic, n’est pas fan des paquebots de croisière qui accostent chaque année dans le port de la lune.

Dans une vidéo postée sur le réseau social X, Pierre Hurmic, s’il rappelle qu’un maire « n’a pas le droit d’empêcher les navires d’accoster, s’ils respectent le code de la navigation », annonce « être heureux d’annoncer que la ville et le port projettent de déplacer la zone d’amarrage des paquebots en aval du pont Chaban-Delmas. »




« Un endroit qui permettra notamment le branchement de ces navires à l’électricité, évitant ainsi qu’ils utilisent leurs moteurs polluants pendant qu’ils sont à quai » ajoute le maire. « Ce serait une grande avancée pour limiter leur impact environnemental. Nous devons protéger la Garonne, élément essentiel de l’écosystème de notre région. »

« Vieux dossier »

Contacté par 20 Minutes, le directeur du Grand port maritime de Bordeaux, Jean-Frédéric Laurent, confirme qu’une « ét(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marseille : Après l’arrivée de 30.000 croisiéristes, les retombées économiques questionnées
Saint-Nazaire : Deux nouveaux bateaux de croisière commandés aux chantiers
Changement climatique : Face au surtourisme, Venise doit intégrer le patrimoine mondial en péril, selon l’Unesco