Bordeaux : Un homme mis en examen pour tentative de meurtre après s’être acharné sur sa compagne à coups de truelle

·2 min de lecture

ENQUETE - Des passants « ont vu une femme être rouée de coups au visage par un homme, notamment à l'aide d'une truelle », lundi dernier à Villenave d'Ornon, près de Bordeaux, avant qu'un témoin ne mette fin à ce déchaînement de violence

Le parquet de Bordeaux « tient à souligner » l’intervention d’un témoin « venu à la rescousse de la victime » sans qui cette dernière « pourrait ne plus être en vie à ce jour ». Un suspect de 49 ans a été mis en examen mercredi pour tentative de meurtre à l'encontre de sa conjointe, et placé en détention provisoire, indique ce jeudi le parquet de Bordeaux à 20 Minutes.

Lundi 10 janvier à Villenave d’Ornon, dans la banlieue sud de Bordeaux, des passants ont entendu des cris provenant d’une habitation voisine. « Ils ont alors vu une femme être rouée de coups au visage par un homme, à l’aide notamment d’une truelle », indique le parquet. « Le portail étant verrouillé, un des témoins l’a franchi en sautant par-dessus et est intervenu pour faire cesser l’individu qui s’acharnait sur la victime. » Ce témoin a été contraint « d’user de la violence pour maîtriser » l’individu.

Multiples fractures au niveau du visage

La victime, âgée de 47 ans et d’origine portugaise, a été hospitalisée. « Elle présente de multiples fractures au niveau du visage et n’était pas audible compte tenu de son état qui nécessitait une opération de près de hui(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Ce qui va changer pour les détenteurs d’armes à partir de février
Affaire Maëlys : Des photos de la reconstitution diffusées sur TF1, une enquête ouverte pour « violation du secret professionnel »
La marque française Sézane s'excuse après une vidéo au Mexique avec une femme zapotèque

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles