Bordeaux 2019, pessac-léognan et sauternes #4

Par Jacques Dupont et Olivier Bompas
·1 min de lecture
 Chateau Lafaurie-Peyraguey 1er CC - Sauternes .
Chateau Lafaurie-Peyraguey 1er CC - Sauternes .

Profil classique, de la fraîcheur, beaucoup de fruit, tanins denses et onctueux, pessac-léognan est dans le ton du millésime. Au château Latour-Martillac, Wilfrid Groizard, directeur général adjoint, confirme : « On retrouve le côté digeste des vins de Bordeaux. Bien que toujours en élevage les vins soient déjà très bons, sur ce millésime la vivacité est très marquée, ce qui en renforce la finesse. En plus, à Latour-Martillac, nous ne sommes pas sur des extractions très poussées, on préserve le fruit avec seulement 40 % de fûts neufs. »

Appellation appréciée des Bordelais, qui consomment un bon tiers de la production, pessac-léognan est née à la fin des années 1980 d'une scission avec les autres graves, ceux du « sud » du vignoble. Tous les pessac-léognan ne sont pas classés, mais tous les crus classés figurent dans cette appellation. On y produit également des blancs. Nettement moins marqués par le caractère exubérant du sauvignon, ils tirent bénéfice de la fraîcheur du millésime, discrets au nez et tenus par des finales un peu salines. Du côté de Sauternes, nous avons goûté des vins globalement très purs, avec des sucres bien en place, sans lourdeur, et des arômes très frais. Les volumes sont faibles, un peu comme en 2018, mais avec un niveau de qualité nettement plus homogène. « On a tous fait un tiers des volumes habituels, explique David Bolzan, directeur général du château Lafaurie-Peyraguey, mais 2019 nous a permis d'aller vers des sauternes beaucoup [...] Lire la suite