Bordeaux : elle épouse le jumeau de son mari… par erreur

·1 min de lecture
Un couple a vécu une drôle de mésaventure lors de leur mariage à Bordeaux. (illustration)

Une Bordelaise a vécu une drôle de mésaventure quand la commune de naissance de son époux l’a « mariée » avec son beau-frère, rapporte « Sud-Ouest ».

Stéphanie Laporte se souviendra longtemps de son mariage. Cette Bordelaise a épousé son conjoint, Thomas Gouritin, en octobre 2021 en Gironde. En voulant établir plusieurs mois plus tard un acte notarié, la native de Bourges (Cher) fait une drôle de découverte : l'acte de naissance de son mari, originaire d'Avranches dans la Manche, ne comporte aucune mention de leur union civile. Comme le rapporte Sud-Ouest, l'état civil a en réalité « marié » cette entrepreneuse, fondatrice d'une agence de communication, au jumeau de son mari.

Son histoire cocasse a fait le tour des réseaux sociaux. « Apparemment, ils ont pris le premier Gouritin qui apparaissait dans leur liste. Résultat, je suis bien mariée avec lui, mais c'est son frère qui est marié avec moi », a-t-elle raconté à Sud-Ouest, après avoir partagé sa mésaventure sur Twitter. Problème : le beau-frère en question est lui-même pacsé ! « Non seulement cette erreur nous empêche de faire la donation au dernier vivant que nous voulions signer, mais, en plus, elle annule le pacs de mon beau-frère et de ma belle-sœur », a expliqué la jeune mariée, bien embarrassée par ces tracas administratifs.

La mairie a réagi rapidement

Pour autant, cet imbroglio devrait rapidement rentrer dans l'ordre. D'après Ouest-France, la confusion entre les jumeaux ne portait que sur le registre numérique de l'état civil. « Dans la mesure où le registre papier est bon, il n'y a rien de grave et aucune incidence pour les mariés », a ten [...] Lire la suite

VIDÉO - Découvrez les étranges activités nocturnes de ces adorables jumeaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles