"Borat": une réplique du film utilisée par l'office de tourisme du Kazakhstan

Mathilde Pereira Karsenti
·Journaliste rédactrice au service Culture
·3 min de lecture
Le personnage de Borat incarné par Sasha Baron Cohen dans "Borat 2" disponible sur Amazon Prime Video depuis le 23 octobre 2020. (Photo: Copyright Amazon Prime Video)
Le personnage de Borat incarné par Sasha Baron Cohen dans "Borat 2" disponible sur Amazon Prime Video depuis le 23 octobre 2020. (Photo: Copyright Amazon Prime Video)

KAZAKHSTAN - Bien que le Kazakhstan ne soit pas très bien dépeint dans le film “Borat”, l’office de tourisme du pays a décidé de s’en amuser avec une campagne publicitaire reprenant la réplique “Very Nice!” du personnage principal. Ce dernier est incarné par Sacha Baron Cohen, et est disponible depuis le 23 octobre dernier sur la plateforme de streaming en ligne d’Amazon Prime Video.

C’est un sacré retournement de situation puisque si le premier volet n’avait pas été interdit par le gouvernement Kazakh, celui-ci avait été grandement désapprouvé. Et le second volet de “Borat” semble reprendre les codes de “Borat 1″ sorti en 2001.

Dans le premier film comme dans le second, le pays est représenté comme un pays d’une extrême pauvreté, antisémite ou à tendance misogyne et homophobe, superstitieux et plus généralement plutôt moche. Contrairement à ce que l’on aurait pu croire, au lieu de se lamenter sur son sort, le Kazakhstan a opté pour l’auto-dérision en adoptant une nouvelle campagne publicitaire de tourisme du nom de “Very Nice!”.

“Un large potentiel touristique”

Comme le déclare au HuffPost américain, Kairat Sadvakassov, député en charge du tourisme du pays, la beauté de la réplique de Borat est qu’“elle offre la description parfaite du large potentiel touristique du Kazakhstan, de façon rapide et efficace.”

Le député ne s’arrête pas là et précise: “La nature du Kazakhstan est très belle; tout comme sa nourriture et sa population malgré les blagues de Borat. Nous aimerions que les touristes viennent visiter le Kazakhstan dès 2021 pour voir de leurs propres yeux que le pays d’origine de Borat est mieux que ce qu’ils pensaient.”

La publicité montre plusieurs endroits et activités à faire au Kazakhstan. Après chaque expérience, les touristes, visiblement très enjoués reprennent le slogan de ”Borat” “Très bien!” (“Very Nice!”) pour montrer à quel point c’est fantastique. On aperçoit dans la vidéo publicitaire des touristes faire de la randonnée, boire du lait de jument fermenté, s’émerveiller de l’architecture de Noursoultan ou encore prendre des photos en tenues traditionnelles.

À l’initiative d’un Américain

L’idée de faire une campagne touristique a été proposée par l’Américain, Dennis Keen, comme le rapportent nos confrères du New York Times. Ce dernier, qui avait effectué un échange scolaire dans le pays d’Asie centrale, a étudié avec une professeur Kazakh à l’Université de Stanford. Tombé amoureux du pays, il vit désormais au Kazakhstan et y propose des excursions touristiques.

La période de pandémie lui offrant du temps, il a monté ce projet qui a très vite été accepté et soutenu par l’office du tourisme Kazakh. Une volonté de passer à autre chose donc, puisque la réaction du gouvernement Kazakh est bien loin de de celle de 2006.

Lors d’une visite au Royaume-Uni, l’ancien Président du pays, Noursoultan Nazarbaïev a ri lorsqu’on lui a posé des questions sur le nouveau film.“Le simple fait que vous ayez posé cette question signifie que vous voudrez en savoir plus et venir au Kazakhstan pour découvrir le pays par vous-même”, a-t-il déclaré. Il manque plus qu’à espérer que cette campagne publicitaire en incitera plus d’un à aller visiter cet immense pays d’Asie centrale.

À voir également sur Le HuffPost: Salles ou streaming, le cinéma du “monde d’après” sera-t-il vraiment différent?

LIRE AUSSI:

Le Kazakhstan dément des affirmations chinoises sur un nouveau virus mortel

Les stations de ski pourraient-elles fermer cet hiver? Le scénario pas prévu "à ce stade"

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.