"Borat 2": Maria Bakalova, la fille de Borat, dévoile les coulisses de la scène avec Rudy Giuliani

Jérôme Lachasse
·3 min de lecture
Une scène de
Une scène de

Le 22 octobre dernier, la nouvelle comédie de Sacha Baron Cohen, Borat 2, suscitait la polémique. En cause: une scène tournée à l'aide de caméras cachées où Rudy Giuliani, l'avocat de Donald Trump, met sa main dans son pantalon face à une adolescente de 15 ans venue l'interviewer sur la gestion de la crise sanitaire.

L'adolescente en question est l'actrice Maria Balakova, âgée de 24 ans, qui incarne dans la comédie potache la fille de Borat. L'ancien maire de New York, âgé de 76 ans, s'est depuis défendu sur Twitter de toute mauvaise intention, accusant la vidéo de Borat d'être "fabriquée":

"Je remettais ma chemise dans mon pantalon après avoir retiré le matériel d'enregistrement", a-t-il notamment écrit sur Twitter. "À aucun moment avant, pendant ou après l'interview je n'ai eu un comportement déplacé. Si Sacha Baron Cohen sous-entend le contraire, il ment éhontément."

"J'ai vu tout ce que vous avez vu"

Trois semaines après les faits, Maria Balakova sort du silence pour raconter les coulisses de cette séquence désormais culte. Précisant que cette scène est celle où elle s'est le plus sentie en danger sur le tournage, elle explique au New York Times: "J'ai eu peur que quelque chose arrive. Mais heureusement, on a pu s'enfuir".

https://www.youtube.com/embed/6fG0RRZoAJo?rel=0

Confiant avoir été "nerveuse" avant de pénétrer dans la chambre d'hôtel avec Giuliani, elle ajoute: "mon coeur battait la chamade. Mais Sacha me disait que c'était normal d'être anxieuse dans cette situation. Donc j'ai utilisé ce stress. Je l'ai converti, accepté et il m'a aidé à affronter la situation." Concernant la fameuse séquence avec Rudy Giuliani, Maria Balakova reste prudente quant à son interprétation:

"J'ai vu tout ce que vous avez vu. Si vous voyez le film, c'est notre message. [A chacun d'en tirer] les conséquences...", dit-elle, avant d'ajouter: "Sacha a bondi aussitôt dans la pièce [quand Giuliani a commencé à mettre sa main dans son pantalon], parce qu'il a eu peur pour moi. S'il avait été en retard, je ne sais ce qui ce serait passé. Il est arrivé pile à temps."

"J'ai été fier de moi parce qu'il ne m'a pas eu"

En juillet dernier, après le tournage de la scène, Rudy Giuliani avait déclaré au New York Post qu'il croyait répondre à des questions sur la gestion de la pandémie par le gouvernement de Donald Trump et qu'il ne s'était pas rendu compte immédiatement "qu'il devait s'agir de Sacha Baron Cohen".

"J'ai pensé à tous les gens qu'il avait bernés avant moi et j'ai été fier de moi parce qu'il ne m'a pas eu", avait-il assuré au journal. Surpris par l'irruption de Sacha Baron Cohen dans sa chambre d'hôtel, Rudy Giuliani avait appelé la police de New York. L'humoriste et son équipe avaient alors fui la scène en laissant leurs équipements sur place.

https://www.youtube.com/embed/qiUa1PW2GjA?rel=0&start=12

Disponible depuis le 23 octobre, Borat 2 suit Borat Sagdiyev, journaliste kazakh au comportement si stupide qu’il en devient le révélateur de la bêtise humaine. De retour aux Etats-Unis, il est mandaté par son gouvernement pour offrir en cadeau au vice-président Mike Pence, sa fille Tutar, âgée de 15 ans.

De MeToo au Covid-19 en passant par les abus de pouvoir des proches de Donald Trump, les attaques contre la liberté d’expression, la montée de l'extrême droite et la résurgence de l'antisémitisme et du négationnisme, tous les sujets phares de notre époque sont abordés dans cette comédie potache.

Article original publié sur BFMTV.com