Booba s’en prend violemment à Stromae sur sa dépression

·1 min de lecture
Booba a insulté Stromae, le traitant de « grosse merde », après avoir entendu les paroles de son titre « L'Enfer ».
Booba a insulté Stromae, le traitant de « grosse merde », après avoir entendu les paroles de son titre « L'Enfer ».

Il n?y est pas allé de main morte. Le rappeur Booba a posté un message plus que remonté à l?intention de Stromae vendredi 14 janvier. Sur Instagram, il s?en est pris directement à l?artiste belge, qui a récemment sorti une chanson intitulée L?Enfer, dans laquelle il évoque sa dépression et ses pensées suicidaires. Le Duc de Boulogne ne semble pas avoir été séduit ni par la prestation de Stromae au 20 heures de TF1 ni par les paroles. « On s?en bat les couilles de ta vie. Tu nous sers à quoi ? [?] Va prendre tes cachetons et reste au lit », lui a-t-il lancé.

Si la forme du message laisse clairement à désirer, le fond a un minimum de sens. Booba ? qui s?exprime très souvent sur les réseaux sociaux ? se plaint en réalité de la situation liée à la crise sanitaire. « L?autre, il revient gonflé au xanax sur TF1. Il nous parle de sa dépression. Mais frérot, le monde entier est en train de couler. [?] On ne t?a pas attendu pour déprimer. Nous, on n?a plus aucune liberté », a-t-il également écrit.

Gims et Orelsan également insultés

Booba a écrit ce message en légende d?une photo de Stromae, Gims et Orelsan, qui en prennent également pour leur grade au passage, puisqu?ils sont aussi qualifiés de « grosses merdes ».

Booba ne s?est pas contenté d?une photo et d?un message sur son fil Instagram. Il en a aussi remis une couche en story, se moquant d?une phrase de Stromae, reprise par Anne-Claire Coudray dans son journal télévisé : « Il faut être fier de ses faiblesses. » Le [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles