Booba porte plainte contre un animateur de Mouv' pour "injures publiques"

Lucie Oriol
·Journaliste au HuffPost
·2 min de lecture
Booba en concert aux Vieilles Charrues en juillet 2019 (Photo: LOIC VENANCE / AFP)
Booba en concert aux Vieilles Charrues en juillet 2019 (Photo: LOIC VENANCE / AFP)

Le rappeur Booba n'a pas apprécié que l'animateur mette en cause "ses rapports aux mineurs".

MUSIQUE - Après des pics par médias et réseaux sociaux l’affaire a pris une autre tournure. Selon BFMTV, le rappeur Booba a déposé plainte contre Yérim Sar, animateur radio sur Mouv’ pour “diffamation” et “injures publiques”. Le duc de Boulogne vise notamment les propos tenus par le journaliste lors d’une critique du morceau “Ratpi World”, passé numéro au top single et qui s’inspire notamment de “Barbie Girl” d’Aqua.

Lors d’une prise de parole sur Mouv’, Yérim Sar avait notamment déclaré: “Je comprends les gens qui sont consternés, parce que si après 25 ans de carrière t’en es réduit à faire du JUL avec 4 ans de retard (...) C’est un peu comme quand tu vois un grand-père qui se déguise en clown pour amuser ses petits-enfants (...) C’est dur, la crise de la quarantaine”.

Surtout, le journaliste a repris à son compte la relation que Booba aurait eue, il y a quelques années, avec une mineure. “Je préfère que ses rapports aux mineurs se limitent à la musique. Il y a déjà eu R. Kelly, ce n’est pas la peine de rééditer, même si je sais qu’il admire beaucoup les États-Unis”, a-t-il déclaré à l’antenne. Des accusations qui ont donné lieu à des échanges musclés sur Twitter. Il y a quelques années le rappeur s’était affiché avec une jeune femme Inès, qui n’était pas majeure.

Les conseillers de Booba ont décidé de ne pas en rester là. À BFMTV, l’avocat du rappeur, Yann Le Bras, assure dans un communiqué: “À la proposition d’interview pour démentir les fausses ac...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :