"Si bonhomme tu vas le nommer !" : Un candidat NUPES répond au refus d’Emmanuel Macron de nommer Jean-Luc Mélenchon Premier ministre en cas de vict...

Le 3 juin dernier, Emmanuel Macron a accordé une interview publiée dans l'ensemble de la presse régionale en France. Dans cet entretien, le premier depuis l'élection présidentielle, le chef de l'État a notamment fait comprendre qu'il ne comptait pas nommer Jean-Luc Mélenchon Premier ministre en cas d'une victoire de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES) aux législatives : "Il est rare de gagner une élection à laquelle on ne se présente pas. Le président choisit la personne qu’il nomme Premier ministre en regardant le Parlement. Aucun parti politique ne peut imposer un nom au président. (...) Le projet de Jean-Luc Mélenchon ou de Marine Le Pen, c’est le désordre et la soumission."

Ce lundi 6 juin, Manuel Bompard, ancien directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon et candidat NUPES aux élections législatives dans les Bouches-du-Rhône, a répondu aux déclarations d'Emmanuel Macron au micro du "Grand Matin Sud Radio" : "Franchement, ça ne tient pas la route ! Quand il nous dit que 'Jean-Luc Mélenchon ne peut pas être Premier ministre parce que je ne le nommerai pas', bah si bonhomme tu vas le nommer !"

À lire également

Après un nouvel échec politique, Manuel Valls supprime son compte Twitter... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles