Bondy : des menaces d’expropriation pour le chantier du Grand Paris Express font polémique

·1 min de lecture

Ils ont appris la nouvelle il y a 18 mois : ils devront quitter leurs maisons d'ici fin 2022, sinon ils seront expropriés. Eux, ce sont des habitants d'un quartier de Bondy, à 200 mètres de la gare RER. Trois familles sont propriétaires de terrains et maisons rue Etienne Dolet qui se trouvent sur le secteur de la construction de la ligne 15 Est du Grand Paris Express, rapporte Le Parisien. Problème, la Société du Grand Paris (SGP) a besoin de terrains pour stocker dans un premier temps des terres excavées. Et elles ont choisi ces parcelles.

Premier couac, notent les propriétaires en question, la SGP a changé de version plusieurs fois en quelques mois quant à son utilisation. Tantôt pour une sortie de métro, tantôt pour des cabanes de chantier. Ou encore une zone de ventilation. Puis maintenant une "zone de stockage de déblais de la gare". Passé ce problème, la polémique tourne autour du prix que la SGP veut proposer aux prioritaires de ces terrains. Malgré la venue d'un géomètre pour évaluer la surface, "ça a été fait n'importe comment," tonne une famille, qui a l'impression que l'on se moque d'eux : "Ils veulent qu'on brade nos maisons. Et après, où va-t-on pouvoir s'installer ?", s'interroge un couple qui précise qu'aucun terrain à proximité ne serait disponible, et de toute façon, ils seraient hors de prix.

>> A lire aussi - Sur le chantier de la ligne 15 du Grand Paris Express, les coûts ont quasiment doublé

Du côté de ce couple, on craint aussi que leurs maisons soient revendues (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pétrole : la marine d’Indonésie saisit un tanker pour vol présumé au Cambodge
Covid-19 : l'efficacité du vaccin baisserait considérablement au bout de 6 mois
Le clin d'oeil de Philippe Eliakim : Mieux que l'EuroMillions, le procès-loto !
Maigre amende pour un homme ayant foncé sur un policier
Le célèbre bébé nu de la pochette d’album de Nirvana réclame une fortune, 30 ans après

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles