Un bon petit déjeuner permettrait d'avoir moins faim durant la journée

Souvenez-vous du vieux slogan qui suggère de manger comme un roi le matin, comme un prince le midi et comme un pauvre le soir. Ces préconisations sont complètement anachroniques d'un point de vue physiologique. En effet, cela se fonde sur des présupposés erronés comme l'idée que nous dépensons plus facilement les calories ingérées le matin car nous avons toute la journée devant nous, tandis que celles du soir seraient plus facilement stockées. Ces idées reçues n'ont jamais été fondées d'un point de vue métabolique. Premièrement, les calories ne sont pas directement utilisées mais passent par plusieurs processus de digestion, décomposition et enfin d'utilisation au sein de nos métabolismes et nous consommons aussi des calories lors de la nuit. Le petit déjeuner ne doit pas être considéré comme le repas le plus important de la journée sur cette base. C'est ce que vient confirmer une récente étude parue dans Cell Metabolism en explorant l'idée que ce repas pourrait tout de même revêtir une importance particulière en matière de perception de la satiété.

Le design de l'étude

Les résultats de cette étude doivent être considérés comme exploratoires étant donné le faible nombre de personnes (31) incluses dans l'expérience. Il faut aussi préciser que ces conclusions ne valent que pour les personnes souffrant d'obésité étant donné que c'est le critère d'inclusion principal de l'étude, autrement dit, les 31 participants souffraient tous d'obésité tout en étant en bonne santé globale.

Les scientifiques découvrent deux types d'obésité

Les participants ont été aléatoirement répartis en deux groupes après une semaine de stabilisation alimentaire où ils recevaient tous une alimentation similaire, adaptée à leur besoin énergétique. Par la suite, chaque groupe a suivi un programme pendant deux semaines qui consistait soit à consommer le repas le plus calorique le matin ou le soir (les répartitions caloriques étaient les suivantes : matin 45 %, midi 35 %, dîner 20 %, ou matin 20 %,...

> Lire la suite sur Futura