Publicité

« Une bombe sociale » : 4 millions de personnes subissent le mal-logement, alerte la Fondation Abbé Pierre

4 millions de personnes mal logées en France. Une crise « inédite » selon la fondation Abbé Pierre, qui touche en réalité près d’un quart de la population. « Effondrement de la production de logements, mobilité résidentielle en berne, hausse des taux d’intérêt et des coûts des travaux, factures d’énergie insoutenables, raréfaction des terrains à construire »… un grand nombre d’indicateurs ont viré au rouge, laissant penser que cette crise perdura pendant des années.

26 % des ménages ont eu froid à l’hiver 2023. Et pour cause, « le nombre de personnes sans solution d’hébergement s’accroît » de façon exponentielle. À l’hiver, c’est près de 8 351 personnes refusées par le 115 faute de place parmi lesquelles près de 3 000 mineurs. Un chiffre en hausse de 34 % en un an et ce malgré une hausse du nombre de place. Un engorgement qui s’explique en partie par « une chute brutale » de l’accès au logement social. 2,4 millions de ménages étaient en attente de logement social en 2022, mais ce sont paradoxalement les personnes en situation les plus précaires qui ont le moins de chance d’obtenir une place à loyer modéré.

600 000 Français vivraient dans un habitat indigne

Près de 600 000 Français vivraient dans un habitat indigne. Des habitants exposés à des risques sur la santé physique ou médicale, selon l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement (ANIL). Les causes sont multiples : perte d’attractivité du territoire dans les anciennes villes industrielles, vieillissement d...


Lire la suite sur LeJDD