Une bombe de la guerre du Vietnam trouvée en face du Palais royal du Cambodge

HANDOUTCambodian Mine Action Centre (CMAC) AFP

Un bombe de plus de 500 kilos a été découverte en face du Palais royal cambodgien à Phnom Penh, au point de jonction d'une rivière. Elle a été transportée hors de la ville pour être désamorcée.

Une bombe de fabrication américaine contenant une charge explosive de plus de 500 kilogrammes et datant de l'époque de la guerre du Vietnam a été retirée des eaux jeudi en face du Palais royal cambodgien à Phnom Penh, au point de jonction d'une rivière, le Tonlé Sap, avec le Mékong, a annoncé un responsable du déminage. L'engin de type AN-M66 a été découvert à l'occasion de travaux de dragage et de nettoyage à cet endroit, a expliqué le Centre cambodgien d'action contre les mines. "Si cette bombe avait explosé, elle aurait pu causer d'énormes dégâts à des hôtels, à des maisons ou même au Palais royal. Le Cambodge a eu beaucoup de chance", a souligné sur Facebook le directeur général de ce centre, Heng Ratana. La bombe a été transportée hors de Phnom Penh pour être désamorcée, a-t-il ajouté.

Les États-Unis ont largué des millions de bombes sur le Cambodge et le Laos pendant la guerre du Vietnam dans les années 1960 et 1970 afin de tenter d'y frapper des bases des forces communistes. Les effets de ces bombardements se font sentir depuis longtemps, avec environ 20.000 Cambodgiens tués ces quatre dernières décennies après avoir marché sur des mines terrestres et autres munitions non explosées. Deux fois plus de personnes ont été blessées, beaucoup ayant perdu leurs jambes.

Le royaume du Cambodge s'est engagé à éliminer toutes les mines et les munitions non explosées d'ici à 2025.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles