Des bombardiers américains ont volé près des côtes nord-coréennes pour montrer les "nombreuses options militaires" de Washington

franceinfo avec AFP
Des bombardiers américains ont volé près des côtes nord-coréennes pour montrer les "nombreuses options militaires" de Washington

Des bombardiers américains ont survolé la mer du Japon, à l'est des côtes de la

Corée du Nord, pour démontrer que Washington avait "de nombreuses options militaires" à sa disposition, a annoncé samedi 23 septembre, le département américain de la Défense. "Jamais au cours du XXIe siècle un chasseur ou un bombardier américain n'avait volé aussi loin au nord de la Zone démilitarisée (DMZ), soulignant ainsi le sérieux avec lequel nous prenons le comportement irresponsable", de la Corée du Nord, a déclaré Dana White, porte-parole du Pentagone.

"Une démonstration de la détermination américaine"

L'escalade verbale entre le président américain et le leader nord-coréen Kim Jong-Un a atteint un nouveau pic en fin de semaine, quand Donald Trump a qualifié ce dernier de "fou", tandis que le régime de Pyongyang a évoqué la possibilité d'effectuer un essai nucléaire dans le Pacifique. Dans ce contexte, a insisté Dana White, "cette mission est une démonstration de la détermination américaine et un message clair que le président dispose de nombreuses options militaires pour faire face à toute menace". "Nous sommes prêts à utiliser toute la gamme de nos capacités militaires pour défendre les Etats-Unis et nos alliés", a-t-elle ajouté.

A l'ONU, le chef de la diplomatie nord-coréenne a dénoncé, samedi soir, un Trump "mégalomane" et un "roi menteur". En appelant Kim Jong-Un "Rocketman", Donald Trump a "commis une erreur irréversible", et pris le risque "que nos missiles rendent visite au territoire américain". "Si des vies américaines sont perdues, Trump en sera responsable", a-t-il poursuivi.

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. Donald Trump traite Kim Jong-un de "fou balançant des fusées"
Corée du Nord : Kim Jong-un promet de faire "payer cher" à Donald Trump ses menaces
La communauté internationale multiplie les sanctions contre la Corée du Nord
La Corée du Nord répond à Donald Trump : "Le chien aboie, la caravane passe"
Le séisme enregistré en Corée du Nord n'est pas dû à un nouveau test nucléaire