Guerre à Gaza : Israël assure qu'"environ 300 000" Palestiniens ont quitté Rafah depuis lundi

L'armée israélienne a annoncé samedi qu'"environ 300 000" Palestiniens avaient quitté les quartiers est de Rafah en direction de la zone humanitaire d'Al-Mawasi depuis l'ordre d'évacuation qu'elle a lancé lundi.

L'armée israélienne a annoncé samedi 11 mai qu'"environ 300 000" Palestiniens avaient quitté les quartiers est de Rafah, dans la lisière sud de la bande de Gaza, depuis l'ordre d'évacuation qu'elle a lancé lundi.

"Jusqu'à présent, environ 300 000 habitants se sont déplacés vers la zone humanitaire d'Al-Mawasi", à quelques kilomètres plus à l'ouest, indique dans un communiqué l'armée, qui prépare une offensive terrestre dans cette ville où, selon l'ONU, quelque 1,4 million d'habitants, en majorité poussés là par les combats, s'entassent.

Vendredi, des responsables de l'ONU indiquaient que 30 000 personnes fuyaient "chaque jour" la ville de Rafah, et qu'elles étaient plus de 110 000 à avoir cherché refuge ailleurs sur l'étroit territoire palestinien ravagé par plus de sept mois de guerre.

À voir aussiÀ bord d'un vol humanitaire : des enfants blessés de Gaza évacués vers les Émirats arabes unis

Farid Abou Eida, qui avait fui la ville de Gaza pour Rafah, est contraint de trouver un nouveau refuge. "La situation devient de plus en plus dangereuse et les bombardements se rapprochent. Nous ne savons pas où aller. Il n'y a plus d'endroit sûr."


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Une attaque d'Israël sur Rafah entraînerait une "catastrophe humanitaire colossale", selon l'ONU
Pourquoi les États-Unis ont-ils suspendu la livraison à Israël de puissantes bombes MK-84 ​​​​​​​?
Israël affirme avoir assez d'armes pour l'opération à Gaza