Bombardements à Kharkiv, combats "intenses"... la situation au 92e jour de guerre en Ukraine

La ville de Severodonetsk est bombardée par l'armée russe le 26 mai 2022. - ARIS MESSINIS / AFP
La ville de Severodonetsk est bombardée par l'armée russe le 26 mai 2022. - ARIS MESSINIS / AFP

Au 92e jour de l'invasion en Ukraine, la Russie continue de renforcer son offensive dans le Donbass, où 8000 prisonniers de guerre ukrainiens seraient détenus selon des autorités locales.

• L'armée russe continue de progresser vers Severodonetsk

L'armée russe continue de progresser à l'Est, notamment vers Severodonetsk, dont la prise est indispensable à la Russie pour contrôler totalement le Donbass, un bassin minier déjà en partie occupé par des séparatistes pro-russes.

Les combats contre les troupes russes dans cette partie du pays ont atteint une "intensité maximale", selon Kiev qui réclame davantage d'armes lourdes aux Occidentaux pour contrer la puissance de feu russe.

"Les combats ont atteint leur intensité maximale et une étape longue et extrêmement difficile nous attend", a déclaré la vice-ministre ukrainienne de la Défense Ganna Malyar. 876450610001_6306851466112

Plus au nord, de nouveaux bombardements russes ont frappé Kharkiv, une ville qui avait entamé un retour à une vie quasi-normale mi-mai. Le gouverneur régional Oleg Sinegoubov a déploré sept morts et 17 blessés sur Telegram.

• L'Assemblée de l'OMS condamne l'invasion russe avec "la plus grande fermeté"

Les pays membres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont adopté une résolution présentée par l'Ukraine qui condamne "avec la plus grande fermeté" l'agression militaire de la Russie et en particulier les attaques contre les services de santé, au nombre de 256 selon le dernier recensement.

En revanche le texte adopté par 88 voix contre 12 et 53 abstentions ne prévoit pas de sanctions concrètes contre la Russie au sein de l'OMS.

La Russie a elle aussi présentée une résolution devant l'Assemblée, rejetée par 66 voix contre 12 et 70 abstentions. L'ambassadeur de France Jérôme Bonnafont a dénoncé une "tentative cynique de déformer les faits".

• Macron a appelé Erdogan à "respecter le choix souverain" des pays qui souhaitent entrer dans l'Otan

Emmanuel Macron s'est entretenu par téléphone avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan et l'a appelé à "respecter le choix souverain" de la Finlande et de la Suède d'entrer dans l'Otan.

"Le président de la République a souligné l'importance de respecter le choix souverain de ces deux pays, résultant d'un processus démocratique et intervenant en réaction à l'évolution de leur environnement de sécurité", a indiqué l'Elysée à l'issue de l'entretien téléphonique.

Emmanuel Macron a aussi exprimé le souhait qu'une "solution" soit rapidement trouvée pour lever l'opposition turque aux deux candidatures.

La veille, Recep Tayyip Erdogan a menacé de mettre son veto à l'entrée de ces pays dans l'Alliance s'il n'obtient pas des "mesures concrètes" de leur part concernant ses préoccupations sécuritaires. Ankara les accuse notamment d'abriter des militants kurdes du PKK, le Parti des Travailleurs du Kurdistan qu'elle considère comme une organisation terroriste, et demande leur extradition.

• L'Ukraine revendique avoir tué 29.600 soldats russes depuis le début de l'invasion

L'Ukraine a déclaré avoir tué 29.600 soldats russes depuis le début de la guerre et détruits 1315 tanks. Mais aucune statistique indépendante n'est disponible.

Autres chiffres marquants du jour: 8000 prisonniers de guerre ukrainiens sont détenus dans les républiques populaires autoproclamées de Lougansk et de Donetsk, soutenues par la Russie, selon un responsable de Lougansk cité par l'agence de presse TASS, et repris par Reuters; et 115 militaires ont été licenciés par un tribunal militaire russe pour avoir refusé de participer à l'offensive en Ukraine.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles