Bombardement de Bouaké : Villepin, Alliot-Marie et Raffarin entendus au procès

En 2004, pourquoi la France a-t-elle refusé d'arrêter des suspects du bombardement qui a tué neuf de ses soldats en Côte d'Ivoire? Au procès de l'affaire, ceux qui ont géré la crise à l'Élysée ont peiné à expliquer ce mystère, tout en évoquant une logique "plus militaire que judiciaire".