Bombardement de Bouaké en 2004 : un procès entouré de zones d'ombre s'ouvre à Paris

Neuf soldats français de l'opération Licorne et un civil américain avaient été tués dans le bombardement du camp de Bouaké en Côte d'Ivoire le 6 novembre 2004. Un ancien mercenaire biélorusse et deux officiers ivoiriens sont jugés à partir du 29 mars à Paris dans cette affaire qui comporte encore de nombreuses zones d'ombre.