Bolsonaro «autorise la transition» sans reconnaître sa défaite

© Adriano Machado/REUTERS

Le président brésilien Jair Bolsonaro a "autorisé la transition" mardi après l'élection de Lula et s'est engagé à "respecter la Constitution", sans toutefois reconnaître explicitement sa défaite, lors de sa première déclaration, deux jours après la présidentielle. "Tant que je serai président de la République, je continuerai à respecter la Constitution", a déclaré le chef de l'Etat sur un ton martial. Il s'est exprimé lors d'une allocution de quelques minutes au palais présidentiel de l'Alvorada, à Brasilia, lors de laquelle il n'a pas félicité Lula pour sa victoire.

À lire aussi Brésil : Elu président, Lula et ses partisans célèbrent une victoire serrée

"Le président m'a autorisé, selon la loi, à débuter le processus de transition" avec l'équipe du président élu Luiz Inacio Lula da Silva, a dit dans la foulée son chef de cabinet Ciro Nogueira. Jair Bolsonaro, 67 ans, a par ailleurs condamné à demi-mot les barrages routiers érigés par ses partisans protestant contre la victoire depuis dimanche.

"Les manifestations pacifiques seront toujours bienvenues, mais nous ne pouvons pas utiliser les méthodes de la gauche, (...) qui empêchent la liberté de circulation", a-t-il ajouté. Il a toutefois affirmé que ces manifestations étaient "le fruit de l'indignation et d'un sentiment d'injustice" au sujet du processus électoral.

Premier président brésilien ayant échoué dans une tentative de réélection, Jair Bolsonaro a été battu sur le fil dimanche par de l'icône de la gau...


Lire la suite sur ParisMatch