En Bolivie, une compagnie aérienne fait appel à un médium pour retrouver un chat

© Arianna Burnett/AP

Alors que les compagnies aérienne sont souvent critiquées pour perdre des bagages et ne pas assumer leurs responsabilités, Boliviana de Aviación (BOA), est sur la sellette pour avoir mené ses recherches avec trop de zèle.

À lire aussi Animaux disparus : médiums et voyants à la rescousse

Pourtant, il ne s’agit pas pas d’une banale valise égarée mais d’un être vivant, un chat nommé Tito qui a disparu début décembre de l’aéroport Capitán Oriel Lea Plaza, à Tarija alors qu’il devait embarquer à bord d’un vol pour Santa Cruz.

Malgré quinze jours de recherches intensives, l’animal est demeuré introuvable. Sa propriétaire, Andrea Iturre, a alors fait appel à des volontaires sur place à Tarija qui n’ont pas ménagé leurs efforts, mais toujours sans résultat.

Une affaire d'Etat

C’est alors qu’Andrea a bénéficié d’un soutien inattendu : BOA, compagnie aérienne publique, nationalisée en 2006, a rémunéré un médium, spécialiste de la communication inter-espèces. Et ce avec le soutien enthousiaste du gouvernement bolivien : «Le médium a assuré qu'elle pouvait parler à Tito pour savoir où il est, s'il a peur, s'il se cache ou si quelque chose de plus grave s'est produit» a commenté le ministre de la consommation, Jorge Silva.

Car, entre temps, la disparition de Tito et le coût des recherches entreprises pour le retrouver, sont presque devenues une affaire d’Etat, souligne le Guardian. L’opposition de droite conteste le statut public de la compagnie aérienne, qu’elle juge disp...


Lire la suite sur ParisMatch