Boire du thé noir réduit la mortalité, selon une étude

Bonne nouvelle pour les amateurs de thé noir : en consommer au moins deux tasses par jour est associé à un risque de décès plus faible, toutes causes confondues (y compris le cancer, les maladies cardiovasculaires et les maladies respiratoires). Jusqu’à présent, de nombreuses études s’étaient focalisées sur le thé vert, reconnu pour ses propriétés antioxydantes.

L’étude des National Institutes of Health a été menée auprès de 498.000 personnes de 40 à 69 ans inscrites dans la BioBank en Grande-Bretagne, où le thé noir est le principal type de thé consommé. Après environ onze années de suivi, les chercheurs ont trouvé qu’une consommation élevée de thé était légèrement associée à un risque de mortalité plus faible chez ceux qui buvaient deux tasses ou plus par jour, par rapport à ceux qui n'en buvaient pas.

À noter que les résultats étaient identiques entre les buveurs et les non-buveurs de café. Par ailleurs, les auteurs reconnaissent une limite dans leur étude, à savoir qu’ils n’ont pas pris en compte la force du thé et le volume des tasses consommées.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura