Boire du café pendant la grossesse serait très mauvais pour le foetus

Ingrid Bernard
·2 min de lecture
femme enceinte

Boire de la caféine pendant la grossesse pourrait avoir un réel impact sur la santé du foetus. En témoigne les résultats d'une nouvelle étude américaine.

En étant enceinte, mieux vaut arrêter de boire du café, du thé et des boissons énergisantes gazeuses comme le Red Bull. La caféine, même à petite dose, pourrait avoir un impact sur le poids de naissance du futur bébé, révèlent des chercheurs de l'Institut national américain de la santé infantile et du développement humain Eunice Kennedy Shriver.

La caféine provoquerait la constriction des vaisseaux sanguins de l’utérus et du placenta, ce qui pourrait réduire l’apport sanguin au fœtus et inhiber sa croissance. Une petite taille à la naissance pourrait ainsi exposer les nourrissons à un risque plus élevé d'obésité, de maladie cardiaque et de diabète plus tard dans la vie, estiment les scientifiques.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les données de plus de 2 000 femmes enceintes de 8 à 13 semaines. Les futures mamans qui consommaient l'équivalent d’une demi-tasse de café par jour avaient des bébés légèrement plus petits que les femmes enceintes qui ne consommaient pas de boissons contenant de la caféine. "Jusqu'à ce que nous en apprenions plus, nos résultats suggèrent qu'il pourrait être prudent de limiter ou de renoncer aux boissons contenant de la caféine pendant la grossesse", a déclaré le Dr Katherine Grantz, qui a dirigé l’étude. "Il ne faut pas, non plus, que les femmes enceintes hésitent à parler de leur consommation de caféine avec leur médecin".

VIDÉO - Pourquoi il faut éviter la caféine durant la grossesse

Un risque accru de surpoids dans le futur

Ce n’est pas la première fois qu’une étude alerte sur la consommation de caféine pendant la grossesse. Des recherches effectuées par l’Institut norvégien ont déjà montré que boire du café enceinte pouvait avoir un impact sur le poids de naissance du foetus. Elle pouvait également provoquer une croissance excessive pendant la première année de vie du nourrisson et engendrer un risque accru de surpoids huit ans plus tard.

"Bien sûr, il ne faut pas perdre de vue que le nombre de consommatrices de café sont aussi des fumeuses et que le tabac a un réel impact sur le poids de naissance du bébé. Mais le poids du nourrisson semblait également affecté chez les futures mamans qui ne fument pas", expliquait le Dr Verena Segpiel, auteure de l'étude. Les chercheurs américains disent, de leur côté, avoir tenu compte de l'hygiène de vie des futures mamans.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :