Boeing en pleine série noire après l'incendie d'un moteur de son 777

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Nouveau coup dur pour Boeing. Tous les 777 équipés du modèle de moteur mis en cause dans le spectaculaire incendie de réacteur d'un avion survenu samedi 20 février au-dessus du Colorado (ouest des Etats-Unis), soit 128 au total, ont été cloués au sol dans le monde.

Un événement qui survient alors que l'avionneur, affecté par la pandémie de Covid-19 et ses conséquences catastrophiques sur le transport aérien international, se remet encore de la crise du 737 MAX, son avion phare qui avait été cloué au sol en mai 2019 après deux accidents rapprochés ayant fait 346 morts.

Un incendie spectaculaire mais sans victimes

Un Boeing 777-220 de la compagnie United Airlines, qui venait de décoller samedi de Denver (Colorado) pour Honolulu (Hawaï) avec 231 passagers et 10 membres d'équipage, a dû faire demi-tour en urgence après l'incendie de son réacteur droit.

L'appareil a pu se poser sans encombre à l'aéroport de Denver et aucun de ses occupants n'a été blessé. Pendant que le Boeing regagnait l'aéroport, des débris, certains de grande taille, sont tombés sur une zone résidentielle de Broomfield, une banlieue de Denver. Personne n'a été blessé au sol, selon les autorités locales.

"Comprendre ce qui s'est passé"

Depuis, la compagnie United Airlines, victime de l'incident, les deux grandes compagnies japonaises, JAL et ANA, ainsi que le transporteur aérien sud-coréen Asiana Airlines ont aussi annoncé, dimanche et lundi, l'arrêt des vols de leurs appareils.

L'autorité fédérale américaine de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi